Une loi pour sauver l’arabe au Qatar

Le Qatar s’apprête a adopter une loi pour s’obliger lui-même a gérer ses propres affaires en arabe plutôt qu’en anglais.

Le petit du Golfe persique (qui selon la règle de l’ordre alphabétique en anglais, sera le voisin du Québec aux Nations Unies quand celui-ci y aura son siège) propose d’adopter une loi pour obliger les ministères, les institutions officielles et les écoles publiques à faire leurs affaires en arabe.

L’arabe est déjà la langue officielle du Qatar, mais dans ce pays ultra-dépendant sur la main-d’oeuvre étrangère, les Qataris ne représentent plus que 20 % des habitants, et l’anglais y est une langue d’usage courante.

Depuis 2012, le Qatar a aussi un règlement qui impose l’arabe comme principale langue de l’affichage commercial.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s